Archive pour février, 2013

Salve Regina

Un nouveau lien sur votre blog préféré :

 

Un site

pour une  formation chrétienne

Théologie

Histoire

Liturgie

Morale

etc…

SALVE REGINA

Trésor de la cathédrale St Pierre de SAINTES

Le trésor d’une église est constitué d’objets liturgiques souvent précieux. symbole de sa richesse spirituelle, il est aussi l’expression de son pouvoir financier et politique à travers les siècles.
Le Musée de l’Echevinage présente de manière exceptionnelle le Trésor de Saint-Pierre de Saintes, avant qu’il ne retrouve son écrin d’origine.

Entrée libre du mardi au samedi de 13h30 à 17h, jusqu’au 7 avril 2013

au Musée de l’Echevinage à Saintes

(rue Alsace-Lorraine)

 

« Il existe un désir des hommes, dans leur foi, de faire de belles choses lorsqu’ils s’adressent à Dieu. Tout ce qui touche à cette relation entre le ciel et la terre doit être beau »  Abbé Cassegrain, curé de Saintes.

Trésor de la cathédrale St Pierre de SAINTES dans Arts & Divertissments ostensoir-st-pierre-225x300

 

Voir aussi l’article de Sud Ouest

Consubstantiel ?

Que signifie ce terme « consubstantiel » ?

Un texte du philosophe Jacques Maritain dénonçe la traduction française du Credo, selon laquelle le Fils est « de même nature » que le Père.

L’Eglise professe bien que le Fils et le Père partagent une même nature divine.

 

Ce que pointe Jacques Maritain (et, avec lui, beaucoup d’autres catholiques), ce n’est pas que la traduction « de même nature » est fausse; c’est qu’elle est incomplète. En latin, comme en grec, la profession de foi du concile de Nicée affirme que le Fils est « consubstantiel » au Père. Or, cela désigne une unité beaucoup plus forte que le « de même nature ».

Consubstantiel ? dans Annonces diverses bouclier_trinite-300x267

Un père et un fils humains sont « de même nature »: ils partagent la même nature humaine, mais ils sont évidemment deux hommes bien distincts. Le Père et le Fils (et, d’ailleurs, le Saint-Esprit aussi), quant à eux, non seulement partagent la même nature divine, mais sont un seul Dieu. Si le Père et le Fils étaient de même nature, mais non consubstantiels, les musulmans auraient raison de croire que les chrétiens sont polythéistes. Mais, c’est faux: nous croyons en un seul Dieu (c’est même comme cela que commence notre profession de foi).

Les défenseurs de l’orthodoxie nicéenne, comme saint Athanase ou saint Hilaire, se sont battus contre une traduction assez proche, sur le fond, de ce « de même nature ». C’était une traduction « de compromis », qui cherchait à mettre d’accord ceux qui pensaient que le Fils était co-éternel au Père, tout-puissant comme le Père, etc. (c’est-à-dire les défenseurs de la foi chrétienne) et ceux qui pensaient qu’Il était inférieur au Père: on disait alors que le Fils était homoiousios (de substance semblable) au Père. Alors que la fois chrétienne affirme qu’Il est de même substance (homousios, sans iota). Comme le « de même nature » n’est pas faux, mais gravement incomplet, ce « de substance semblable » n’était pas faux, mais gravement incomplet.

 

trinite_roublev-240x300 dans Annonces diverses

Source

Saint Carême 2013

Vivons notre carême avec et pour toute l’Eglise en particulier pour notre Pape Benoit XVI et son successeur uniquement connu de Dieu.

 

Ce que dit le Droit canon au sujet des jours de pénitences :

Can. 1249 – Tous les fidèles sont tenus par la loi divine de faire pénitence chacun à sa façon; mais pour que tous soient unis en quelque observance commune de la pénitence, sont prescrits des jours de pénitence durant lesquels les fidèles s’adonneront d’une manière spéciale à la prière et pratiqueront des oeuvres de piété et de charité, se renonceront à eux-mêmes en remplissant plus fidèlement leurs obligations propres, et surtout en observant le jeûne et l’abstinence selon les canons suivants.

Can. 1250 – Les jours et temps de pénitence pour l’Église tout entière sont chaque vendredi de toute l’année et le temps du Carême. 

Can. 1251 – L’abstinence  de  viande ou d’une autre nourriture, selon les dispositions de la conférence des Évêques, sera observée chaque vendredi de l’année, à moins qu’il ne tombe l’un des jours marqués comme solennité; mais l’abstinence et le jeûne seront observés le Mercredi des Cendres et le Vendredi de la Passion et de la Mort de Notre Seigneur Jésus Christ.

Can. 1252 – Sont tenus par la loi de l’abstinence, les fidèles qui ont quatorze ans révolus; mais sont liés par la loi du jeûne tous les fidèles
majeurs jusqu’à la soixantième année commencée.  Les pasteurs d’âmes et les parents veilleront cependant à ce que les jeunes dispensés de la loi du jeûne et de l’abstinence en raison de leur âge soient formés au vrai sens de la pénitence.

Can. 1253 – La conférence des Évêques peut préciser davantage les modalités d’observance du jeûne et de l’abstinence, ainsi que les autres formes de pénitence, surtout les oeuvres de charité et les exercices de piété qui peuvent tenir lieu en tout ou en partie de l’abstinence et du jeûne.

 

Comment jeûner?

Le jeûne est un autre moyen de combattre les forces du mal. Vécu comme une œuvre spirituelle de réparation et de supplication, en union avec Notre Seigneur, il permet de remporter bien des victoires.

Il ne s’agit as de jeûner quarante jours au pain sec et à l’eau, mais à certains jours : un morceau de pain, un fruit et un bol de café le matin, un déjeuner normal à midi, et le soir, une soupe avec un morceau de pain.

« Nos armes ne sont pas charnelles, mais ont le pouvoir de renverser les forteresses » St Paul

 

Bon et saint carême !

Vous pouvez suivre les offices en direct de l’abbaye du Barroux  sur i-Phone ou ordinateur.

 

 

PRIERE & JEUNE, pour sauver le MARIAGE, le 11 FEVRIER

PRIERE & JEUNE, pour sauver le MARIAGE, le 11 FEVRIER  dans Annonces diverses image002

Notre_Dame_de_Lourdes dans Annonces diversesJournée de prière et de jeûne
lundi 11 février 2013
A l’occasion de la fête de Notre-Dame de Lourdes le lundi 11 février 2013, veille de jour où l’Assemblée Nationale sera appelée à voter un funeste projet de loi en faveur d’un prétendu « mariage pour tous », l’Association Notre Dame de Chrétienté vous propose une journée de prière et de jeûne pour demander à la Très Sainte Vierge Marie, patronne de la France, de nous préserver de cette dénaturation du mariage.

www.nd-chretiente.com

Notre-Dame de Chrétienté – 191, avenue du Général Leclerc 78220 Viroflay – Tél: 01.39.07.27.00


Prions pour la France

 

Seigneur Jésus, Maître de toutes choses et Roi des Nations tout autant que des individus,
Vous qui devriez régner ici-bas comme Vous régnez au Ciel,
nous Vous prions, Vous implorons et Vous supplions en faveur de la France, fille aînée de votre Eglise, dont vous connaissez mieux que quiconque les abandons, les parjures et, du coup, la dramatique situation.

Délivrez-là Seigneur, de qui s’ingénie à lui arracher sa foi.
Délivrez-là Seigneur, de qui la dévoie et la pervertit en haine de Vous et de Vos lois.
Délivrez-là Seigneur, de qui la livre aux Infidèles.
Délivrez-là Seigneur, de qui la détruit en y foulant au pied le Droit naturel.

Donnez Seigneur à notre Patrie les chefs politiques qui referont d’elle une nation chrétienne.
Donnez Seigneur à notre Patrie les évêques qui lui rendront sa ferveur.
Donnez Seigneur à notre Patrie le courage de renouer avec la mission plus que millénaire qui lui fut dévolue au baptême de Clovis.
Donnez Seigneur à notre patrie la force de Vous ramener les peuples que son exemple détourna de Vous.

Seigneur Jésus, dont l’amour préférentiel pour la France et les Français se manifesta de manière éclatante à Paray-le-Monial soyez à nouveau et pour toujours notre Roi.

Prions pour la France dans Prières france12-292x300

Très Sainte, Très douce, très belle et Très puissante Vierge Marie, que le roi Louis XIII nous choisit pour Reine, plaidez la cause de Votre malheureux royaume auprès de Votre Fils.
Ayez tous deux pitié de la France et des Français qui se jettent à vos genoux !

Secourez, en cette période cruciale, ceux des Français qui croient en Vous et entendent conformer leurs desseins à vos préceptes, d’où la haine que leur voue le monde !

Et Vous fallût-il, comme lorsque Vous suscitâtes Jeanne d’Arc, de même qu’à tant d’autres heures de notre histoire nationale, opérer un miracle spectaculaire, sauvez, nous Vous en supplions, sauvez sans attendre davantage notre pays qui se meurt et dont l’espoir ne réside qu’en Vous.

Ainsi soit-il.

oni-bi |
AL MINBAR |
Dieu et moi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boutiqueesoterique
| Entre Dieu et moi paroles d...
| Eglise de Maison