FETE DE LA TOUSSAINT

FETE  de  la TOUSSAINT  le  1 novembre

FETE DE LA TOUSSAINT dans Annonces diverses La-Toussaint

 

L’Eglise, qui ne cesse, au cours de l’année, de célébrer une à une les fêtes de ses saints, les rassemble tous aujourd’hui en une fête commune. Au-delà de ceux qu’elle peut nommer, c’est la foule innombrable de tous les autres qu’elle évoque dans une vision grandiose :   »de toutes nations, tribus, peuples et langues, debout devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches et des palmes à la main », ils acclament Celui qui les a rachetés par son sang.

La fête de la Toussaint doit nous soulever d’une immense espérance. Parmi les saints du ciel, il en est que nous avons connus. Tous ont vécu sur la terre une vie semblable à la nôtre. Baptisés, marqués du signe de la foi, fidèles aux enseignements du Christ, ils nous ont précédés dans la patrie céleste et nous invitent à les rejoindre. L’évangile des béatitudes en même temps qu’il proclame leur bonheur, indique la route qu’ils ont suivie ; il n’en est point d’autre pour nous mener où ils sont.

HISTORIQUE  de  la  fête du  1er novembre.

Le temple d’Agrippa fut dédié, sous Auguste, à tous les dieux du paganisme, d’où son nom de Panthéon. Sous l’empereur Phocas, entre 607 et 610, le pape Boniface IV y transporta de nombreux ossements de martyrs tirés des catacombes. Et le 13 mai 610, il dédia cette nouvelle basilique chrétienne à Sainte Marie et aux Martyrs. La fête de cette dédicace prit dans la suite un caractère plus universel, et l’on consacra ce temple à Sainte Marie et à tous les Saints. Comme il existait d’autre part une fête de la commémoaison, de tous les saints (à l’origine en Orient ; on retrouve cette fête en Occident au VIIIè siècle), célébrée à diverses dates dans différentes églises, puis fixée en 835 par Grégoire IV au 1er novembre, le pape Grégoire VII transporta à cette date l’anniversaire de la dédicace du Panthéon. La fête de la Toussaint rappelle donc le triomphe que remporta le Christ sur les fausses divinités païennes. C’est dans ce temple que l’on fait la Station le Vendredi dans l’Octave de Pâques. Comme les Saints honorés aux trois premiers siècles de l’Eglise étaient des Martyrs et que le Panthéon fut aussi tout d’abord dédié aux Martyrs, la messe de la Toussaint est fait d’emprunts  à la liturgie des Martyrs.

(Notice de Dom Gaspar LEFEBVRE)

 

COMMEMORAISON  DE  TOUS  LES  FIDELES  DEFUNTS le  2 novembre

Aujourd’hui, dit le Martyrologue romain, commémoraison de tous les fidèles défunts : commémoraison en laquelle notre commune et pieuse Mère d’Eglise, après s’être attachée à fêter par de dignes louanges tous ses fils qui déjà sont entrés dans la gloire du ciel, s’efforce d’aider par de puissants suffrages auprès du Christ, son Epoux et Seigneur, tous ceux qui gémissent encore dans le Purgatoire, afin qu’ils se joignent au plus tôt à la société des habitants de la cité céleste.

C’est à St Odilon, quatrième abbé du célèbre monastère bénédictin de Cluny, qu’est due la Commémoraison générale de tous les fidèles défunts. Ce fut lui qui l’institua et la fit célébrer au lendemain de la Toussaint. L’influence de cette illustre congrégation française fit qu’on adopta bientôt cet usage dans tout l’univers chrétien. En Espagne, au Portugal et dans les possessions espagnoles et portugaises de l’Amérique du Sud, les prêtres, en vertu d’un privilège accordé par Benoit XIV, célébraient trois messes le 2 novembre ; un décret de Benoit V, du 10 août 1915, étend désormais ce privilège aux prêtres du monde entier.

Assistons en ce jour au saint sacrifice de la messe, où l’Eglise demande à Dieu d’accorder aux défunts, qui ne peuvent rien pour eux-mêmes, la rémission de tous leurs péchés et le repos éternel. Visitons aussi les cimetières où leurs corps reposent jusqu’au jour où ils ressusciteront pour être revêtus d’immortalité et remporter par Jésus-Christ la victoire sur la mort.

Ce jour là tous les prêtres peuvent célébrer trois messes.

(Missel vespéral romain quotidien de Dom Gaspar Lefebvre.)

 

 

 

 

 

 


 


oni-bi |
AL MINBAR |
Dieu et moi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boutiqueesoterique
| Entre Dieu et moi paroles d...
| Eglise de Maison